Il est actuellement à Nabeul 5 H 05
Contact Vidéos News : > s'inscrire

retour à l'accueil Nabeul.Net en favoris infos sur le copyright Livre d'or Envoyer à un ami

A Nabeul :
Nabeul, Tunisie Météo
 

Geographie de Nabeul Histoire de Nabeul Nabeul pratique Nabeul au coeur de la Tunisie Evenements actuels dans le gouvernerat de Nabeul Merveilles du cap bon Saveurs de Nabeul On parle de Nabeul ... cartes postales d'hier et d'aujourd'hui ... Artistes artisans de Nabeul Journée sine qua none à NABEUL La fameuse jarre de Nabeul

Yom Kipoour ou Jour de l'expiation
proposée par Monique HAYOUN

Yom Kipoour : ? Jour de l'expiation ? appel? g?n?ralement ? Le Grand Pardon ?, Narkebour en jud?o arabe.

Apr?s les 10 jours de repentir commenc?s ? Roch Hachana arrive le 10 Tichri le jour le plus redoutable o? chacun, dans un jeune strict de 25 heures, doit faire son mea culpa, pardonner ? ses ennemis, se r?concilier avec parents et amis, ne se consacrer qu?? la pri?re : manger et boire, se laver, se frictionner le corps, porter des chaussures en cuir, avoir des relations intimes sont totalement prohib?s.

D?roulement et pr?paratifs


  • Les volailles
    On achetait des poulets vivants au march? choisis dans leur ? kfess ? ? leur cage- au milieu du tohu-bohu indescriptible du march?, les odeurs d?sagr?ables des volailles et de leurs piaillements . On offrait des poulets aux familles n?cessiteuses.

    Chacun emportait les siens chez lui et les nourrissait du pain, de graines et d?eau. Le jour des kapparot, le poulet ?tait tourn? 7 fois au-dessus de la t?te de l?enfant, un poulet pour le gar?on, une poule pour la fille.

    Le Shohet (rabbin sacrificateur) faisait le tour des maisons. Il s'assurait, en palpant la volaille que celui-ci ?tait indemne de toute l?sion donc cacher. Et d?un mouvement quasi m?canique il contr?lait en la passant sur son ongle la r?gularit? de la lame effil?e de son couteau pour ?viter toute souffrance inutile de la b?te. Celle ci ?gorg?e ?tait jet?e dans un grand baril o? chaque client venait la reprendre d?ment saign?e.

    Les m?res aidaient de leurs enfants plumaient ces volailles en humectant les plumes pour ?viter l?arrachement de la peau.

  • Les coings
    Choisis de taille moyenne, ils sont enrob?s de poudre de clous girofle et totalement enroul?s dans un tissu humide. Ils sont tourn?s et retourn?s sur les c?t?s de temps ? autre afin de prendre une belle couleur brune sur toutes leurs faces et surtout s?impr?gner d?une odeur agr?able.

    Les vertus calmantes des clous de girofles voluptueusement m?lang?s aux ar?mes discrets du coing aident ? supporter le jeune plus facilement.

    En effet Rappelons que s'il est interdit de boire et de manger ce jour l?, il est autoris? de sentir ce que l'on veut, l?odorat est le seul des cinq sens ? ne pas avoir ?t? corrompu durant la trag?die du veau d'or.

    Ainsi pour la m?me raison, ceux qui prisaient r?guli?rement ajoutaient de la menthe ou du parfum dans leur petite boite de ? Neffa ? ( Tabac ? priser) pour mieux soulager leur je?ne.


  • Le repas de la veille de Yom Kippour
    IL doit ?tre l?ger et les Nabeuliens ont choisi depuis toujours de manger un couscous au poulet , mets ni sal?, ni ?pic? pour ?viter l?assoiffement du lendemain, jour de je?ne.

  • Kol Nidrei
    C?est la pri?re de Kol Nidrei on lit aussi la pri?re pour les morts en m?moire des Rabbins et autres autorit?s d?c?d?es.

  • Le jour J
    1. Ne?la
      A noter que les enfants qui n?ont pas fait leur communion n?ont pas l?obligation de je?ner mais ils pouvaient retarder le plus possible le moment de manger.

      Ce jour l? chaque Nabeulien allait ? la synagogue, le coing ? la main. Toute la communaut? priait avec ferveur pour demander le pardon de toutes leurs fautes de l?ann?e ?coul?e.

      Pendant le coucher du soleil au moment de la Ne?la, pri?re de cl?ture, tous les enfants fils et filles avec leur m?re se groupaient autour du p?re de la famille qui ?tendait son talith (ch?le de pri?re) sur la t?te de tous les siens s??levait alors la pri?re des Cohanim (pluriel de Cohen), moment le plus ?mouvant o? toute la synagogue jusqu?aux marches ext?rieures devenait une grande mer blanche de tous les taliths ?tal?es sous lesquels petits et grands dans un silence total ?coutaient religieusement la pri?re des Cohanim.


    2. Le Chofar
      Le son du Chofar(corne de b?lier) solennel et grave annonce la fin du je?ne : certains affam?s se mettaient ? croquer leur coing parfum? sans attendre !! Amis et famille s?embrassaient au milieu des ? souhaits pour une ann?e meilleure que celle ci ?. Fils et filles, beaux fils, belles filles et petits enfants s??changeaient la formule traditionnelle ? Kamarra ??m akhor ?.


    3. Fin du je?ne
      Le je?ne ?tait alors rompu avec du caf? chaud parfum? ? l?eau de fleurs d?oranger (elle ? soutient ? le c?ur), avec de la citronnade et des g?teaux faits par la m?re : ? le boulou ? orn? de raisins secs et les cakes ronds faits de la m?me p?te, n?oublions pas la confiture de coings ? la girofle. La famille pouvait alors consommer le bouillon avec la poule farcie.

      Une sp?cialit? des juifs nabeuliens c?est de consommer le lendemain de Kippour la Brania , plat o? le poulet est mijot? dans une pur?e d?aubergines (Sur le m?me principe que la pka?la) r?duite ? l'?tat de confit. Le go?t est surprenant car on ne reconna?t plus vraiment ceux des composantes d'origine, on la sert en toutes petites quantit?s avec d'autres mets (exemple du couscous).

      La Brania se pr?pare juste apr?s Roch Hachana et se garde quelques jours gr?ce ? la friture et au vinaigre.





  • Cette page a été consultée : 2200 fois

    Qui sommes nous?

    Nos célébrités

    Panorama

    Fans de Nabeul.Net
    Le Cap Bon autrement


    Visiteur N°: 18221843

    Conception et réalisation par Monique Hayoun, musique par Anouar Moumen
    © Copyright 2002-2019 Nabeul.Net. Tous droits réservés.