Il est actuellement à Nabeul 4 H 17
Contact Recherche Vidéos News : > s'inscrire

retour à l'accueil Nabeul.Net en favoris infos sur le copyright contact Livre d'or Envoyer à un ami

A Nabeul :
Nabeul, Tunisie Météo
 

Geographie de Nabeul Histoire de Nabeul Nabeul pratique Nabeul au coeur de la Tunisie Evenements actuels dans le gouvernerat de Nabeul Merveilles du cap bon Saveurs de Nabeul On parle de Nabeul ... cartes postales d'hier et d'aujourd'hui ... Artistes artisans de Nabeul Journée sine qua none à NABEUL La fameuse jarre de Nabeul


Printemps nabeulien


Mercredi 10 Les vagues ce matin ont baissé de ton, les rouleaux sont tout en douceur. L'éclairage du port est étincelant. Les chalutiers sont rentrés de leur sortie de nuit, nous arrivons trop tard pour la criée. La barrière du port est fermée, je demande l'autorisation d'entrer pour quelques photos. " Tu ti mets là-bas ! " Les derniers cageots passent des chaluts aux camionnettes frigo des restos touristiques, les immenses filets noirs sont hissés sur les quais pour vérification. Les hommes peinent sous le poids, les doigts voltigent entre les mailles pour réparer les trous. Mon intrusion dans ce petit monde crée diversion, chacun veut faire son cadrage sur le numérique, voir le copain, se voir… je lâche du lest avec quelques images pour rien , vite effacées.. l'essentiel est d'avoir témoignage de ces moments d'activité.
Menzel Temine, gros bourg agricole tout tourné vers les terres au point d'oublier les vertus d'une superbe plage.
Korba aussi tourne le dos aux vagues qui viennent lécher le sable fin de l'immense plage. Des langues d'étang s'étendent sur des kilomètres, des milliers d'oiseaux virevoltent, des groupes de flamants roses ponctuent les zones marécageuses vertes. Il est 11 heures, les rues sont envahies par des centaines de lycéens en fin de cours.. le Fleurette tente de se frayer un passage entre les groupes animés d'éternelles discussions qui remontent vers le centre ville..
Nabeul fait l'effet d'une grande ville. Opération Office du tourisme, enfin un accueil décent ! Le plein de documentations, les mêmes brochures qui nous poursuivent depuis des années... Et puis l'essentiel recherché sur Internet sans espoir : les dates de la foire de Nabeul, ça y est on l'a : du 19 avril… trop tard, nous ne sommes que le 10… au 5 mai…un petit espoir pour notre remontée du sud !
La plage de Nabeul est immense, mais les accès réduits au minimum… on trouve une percée entre 2 immeubles. Récit jour au jour de la matinée, transfert des images… cela est devenu une habitude de notre halte de midi. Batterie en alerte…branchement alimentation, que se passe t-il…rien n'arrive au pc… Alerte, plan Orsec… Documentation Tos-hi-bah !...rien n'y fait.. C'est beau le progrès, ça vous donne des sueurs froides lorsque la bougie s'éteint ! Je reprends point par point toutes les causes… le convertisseur OK, ça fait d'ailleurs près de 30 ans qu'il bosse sans la moindre défaillance…alim OK, le voyant fait bien de l'œil… mais sur l'ordi nenni, pas la moindre led signalant une entrée de tension… NOUS VOILA BEAUX ! C'est le moment d'avertir Slim que nous sommes arrivés ! Il va bien nous trouver un ordi-man compétent dans sa belle ville de Nabeul !.. " où êtes - vous.., sur la plage …attendez j'arrive ! ". l'attente est longue, une attente est toujours trop longue quand on attend, ne trouvez - vous pas ? " Salut Slim… ! " Slim c'est le jeune créateur du site Internet de l'association de sauvegarde de Nabeul, de ses traditions, de ses racines.. dans " la vie " il officie à l'université de Tunis après des études en France, à Lyon et Toulouse. " Alain, on va tester la sortie du bloc alim.. il me faudrait un multimètre.. " " Mais j'ai un multimètre ! " …le bloc cuisine de Suzy est transformé en atelier…il y a bien un problème quelque part… ! " Alain, je vous propose : on va voir les potiers, on passe chez moi pour que je fasse des tests complémentaires.. il vaut mieux ça que croire à un vendeur d'informatique.. " C'est beau la compétence ! Allez Slim, on suit, et on suit la Mondéo dans les rues inconnues…arrêt en bord de route… " " C'est Sahbi, mon beau-frère.. ! " Sahbi est surpris en pleine trituration de pâte d'argile.. Une frimousse intellectuelle, une petite barbiche avec une goutte d'argile brune accrochée au dernier poil.. " Je mets au point une nouvelle fabrication. C'est une idée d'un client… " L'idée prend la forme une jarre-barbecue… Les yeux de Sahbi pétillent de passion. La passion qui se transmet dans les gènes de potiers…son grand père était potier ici, dans les casiers de ce futur show-room on trouve des siphons de wc qui ont plus de 50 ans. Son père était potier…il vient encore ici de temps en temps échanger sur les difficultés d'innover.. Sahbi c'est au Japon qu'il a appris le métier, pas celui de potier, encore que…celui de roboticien ! Quand il pétrit la pâte c'est pour le bonheur, quand il parle des robots émotionnels c'est aussi pour le bonheur ! La jarre barbecue est séduisante, pour un peu on la coucherait presque sur le toit du Fleurette ! " Alain…on va voir les fours ! " Allez, on va ! J'en oublie presque les affres de l'ordi ! Quelques centaines de mètres et nous voici dans la zone des fours. Ils étaient en ville avant, mais la nécessité urbaine les a délocalisés ici. L'atmosphère sort un peu du Zola début de siècle. Slim et Sahbi nous entraînent dans les profondeurs des ateliers où se tord la pâte, où sèchent les pots ventrus, où se résignent les jarres déviées en pot de fleurs pour jardins allemands. Ali est le maître des lieux, Ali et son tour guidé au feeling d'une main caressante. Sahbi nous entraîne dans le circuit de fabrication. L'argile vient des carrières de Nabeul, mais aussi de Limoges, eh oui, pour les assiettes. Les couleurs sont encore ancestrales : du plomb et de l'antimoine ça donne du jaune, avec le l'oxyde de cuivre voici le jaune…. On descend à l'intérieur même d'un four, dans la dalle encore chaude de la précédente fournée. Sur le sol de poussière il me trace la courbe de cuisson…en abscisse la t°, en ordonnées le temps…il y a 4 phases de montée en température, 3 jours de patience…vous suivez toujours ?

Sur nos tètes les ouvertures de respiration du four débouchent sur le ciel. Passons par - dessus…le film est à son zénith ; ici rien ne se perd tout se transforme, les jarres limites en qualité servent de bouchons aux trous de ventilation, les déchets du broyage des olives se préparent à donner une énergie irremplaçable à la prochaine fournaise… Sahbi est passionné et passionnant…on passerait bien la nuit à réfléchir avec lui à l'intégration des robots émotionnels dans ce cycle merveilleux de la transformation de l'argile… On reviendra… ah si seulement on pouvait ! Détour chez Slim, son bureau atelier et son multimètre…du 19 volts il y en a en bout d'alim… " mauvaise nouvelle ! "On branche l'alim sur le portable…ça brille " bonne nouvelle ! " On titille la fiche d'entrée, elle dit oui, dit non,on a compris " mauvais contact, bonne nouvelle "… Je ne sais pas jusqu'où ça tiendra mais j'ai comme l'impression de revivre. " Choukran Slim ! " Suzy a trouvé compagnie avec Narjès , elle aussi a fait ses études en France, et enseigne maintenant l'informatique à Tunis.. Le 19 volts nous laissant un peu de répit on peut enfin bavarder, se rencontrer, c'est pour cela qu'on est là ! Etudes, avenir, vie tunisienne, compréhension des interrogations que nous suscite le quotidien…c'est toujours trop court lorsque l'on est bien ensemble…demain Slim et Narjès prennent la route de Tunis pour le travail, nous on prendra la route de Tunis pour encore découvrir !
Petit tour en ville pour repérer des points de visites au programme de demain matin et nous revoici sur nos vagues de la plage…Ca va mieux…en ajustant avec précision la fiche d'alim de l'ordinateur.. ça marche ! Ce soir le S de BTS pose quelque angoisse à Suzy, les bâtiments de la plage sont délabrés et lugubres. On se place près d'une maison défendue par 2 chiens enchaînés…en plus la surveillance, en moins la tranquillité s'il leur arrive de se déchaîner…et c'est justement cette nuit qu'ils ont choisie ! 2 heures du mat, mélodie en ouah ouah avec écho en face…Au bout d'une heure on y tient pas et je déplace le Fleurette de quelques 100 mètres…le calme enfin, dodo !
Jeudi 11.
Plan de bataille pour la journée, beaucoup à faire…les nattiers, les tailleurs de pierre.. et retour à Tunis pour l'agence maritime, le Bardo et ce soir Tahar. Les quelques nattiers rescapés de Nabeul ont atelier dans les rues autour de la poste.. Métiers rustiques posés à même le sol. Il y a comme un sorte de tissage dans la forme et dans le geste. Les nattes de jonc et d'alfa s'allongent et préfigurent les paniers qui s'accrochent aux murs.
Les tailleurs de pierres sont regroupés en sortie de ville vers le nord…toute la rue principale de Dar Chaabane vibre dans la poussière soulevée par le vent du sud. Pierre blanche de Nabeul, rose de Djerba, jaune de Sousse…ici les blocs deviennent des formes de décoration architecturale. La pierre est tendre, le burin pénètre avec douceur, les chapiteaux de colonnes deviennent vite romains !

Il nous faut reprendre la route, elle glisse dans une campagne plantée de vignobles… l'autoroute nous amène encore plus vite à Tunis… pollution, circulation ...


Qui sommes nous?

Nos célébrités

Panorama

Fans de Nabeul.Net
Le Cap Bon autrement


Visiteur N°: 15272337

© Copyright 2002-2017 Nabeul.Net. Tous droits réservés. IDDN Certification
Sites de mesure d'audience
f(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,106798);} Free counter and web stats